ICU Live Music

White Crocodile

Un mix explosif entre Siouxie Sioux et Nina Hagen.
"Au delà de l'ouragan que fut la prestation de la chanteuse, le public aura également retenu l'excellente qualité des chansons présentées."

White Crocodile c’est un groupe de musiciens imprégnés jusque dans leurs vêtements des poussières de la route et des fumées de la ville…

White Crocodile, c’est une synergie construite autour de la chanteuse anglaise Julie Biereye arrivant à Paris. Enfant de la balle, elle participe à la fabuleuse aventure du Footsbarn Travelling Theater au sein duquel elle passe une bonne partie de sa vie et qui la mène sur les routes du monde entier. Après avoir tant roulé, le choc d’entrer aujourd’hui dans une vie citadine fait de ses chansons l’expression d’un pur Roll and Rock!

Avec White Crocodile elle organise un véritable mouvement. Elle rassemble en 4 ans un groupe d’artistes engagés et virtuoses et brandit sa rage de vivre et sa soif de liberté.
Reconnaissant dans Le Collectif des Gueux la même étrangeté à Paris que la sienne, Julie collabore avec eux pour créer deux clips recto-verso en 2014, dingues. Le réalisateur Laurent Aspesberro fait éclore le délire du projet, en faisant construire masques et décors et les recyclant pour les concerts et extrayant des rushes pour le VJing. Le live est renouvelé grâce au regard de Mikaël Serre, metteur en scène franco-allemand.

C’est au retour d’une tournée estivale en Angleterre exceptionnelle que l’album prend forme. Les chansons sont chantées en anglais et en français. Pour les deux langues, l’accent de la chanteuse trouble par son indéfinissable origine. Définitivement hors case, hors système. Ce premier album est enregistré aux studios du Hameau, réalisé par Alex Firla (Phoenix, Arthur H.), ingénieur du son Julien Trimoreau (Izia, Nelson). L’américain Troy Henriksen, peintre et plasticien réalise le visuel de la pochette comme une véritable œuvre d’art, que complète Pete Smith, photographe anglais qui a suivi les plus grands rockers des années 70, comme les Rolling Stones et plus récemment Beth Orton. Distribution, Leocas Records.
Après les déboires trop classiques des groupes de rock underground, Julie crée l’association Jools on Wheels et continue en autoproduction. White Crocodile sort son premier EP «Je t’aime l’amour » au Divan du Monde le 11 juin 2014. Cette date est un tournant et la performance scénique surprend tout le monde. L’énergie est fulgurante, la performance rock-cabaret, punk, chanson, folk est telle, que vous ne pourrez pas y résister.
Aujourd’hui l’album est prêt, sublime, pur esprit de ce long trajet souterrain et il mérite bien son nom The Stranger. Il déteste la lumière alors il est sorti le 14 avril 2015 à la Boule Noire !!!!